Ayant acquis une belle demeure endormie sous une couverture de ciment, j’ai pu redonner vie à une ferme fortifiée du XVème siècle transformée au fil des ans en maison d’habitation. Elle fût séparée des dernières terres qui l’entourent au milieu du XXème siècle. En 2004, j’ai eu l’opportunité de lui rattacher les 3 hectares qui la bordent et la séparent du lieu-dit Camelot. Au sein d’un petit bosquet, au fond du cuvette, on pouvait deviner l’entrée d’une carrière de pierre dont les plus anciens du village se souvenaient encore. Ce beau terroir avait donné historiquement un excellent vin réputé mais le dernier propriétaire avait préféré porter le raisin à la coopérative.

Amateur de vin comme tout Libournais ou Bordelais, mais aussi vétérinaire ostéopathe, défenseur de la santé et de l’environnement, j’ai immédiatement entamé une conversion en viticulture biologique avant de m’orienter vers la culture biodynamique.

Mon objectif premier est de produire un vin que j’aime et que je puisse avoir plaisir de partager entre amis. Ma ligne de conduite est l’apprentissage et le respect d’un terroir et d’un lieu, pour élaborer un vin sincère et authentique

L’Entre Deux Mondes est le symbole de cette dualité de la vigne qui oscille en permanence entre terre et ciel, sol et soleil, entre lumière et ombre.